Tout sur le chinois mandarin et son application

 

APPRENDRE LE CHINOIS

Le chinois mandarin, dans son apprentissage, est composé de 6 niveaux. Ces niveaux sont englobés dans chacun dans un stade précis, et nous trouverons alors :

  • Le stade débutant, englobant le niveau 1 et le niveau 2, première partie et deuxième partie du stade débutant
  • Le stade intermédiaire, englobant le niveau 3 et le niveau 4, première partie et deuxième partie du stade moyen
  • Le stade avancé, englobant le niveau 5 et le niveau 6, première partie et deuxième parties du stade final

Par ailleurs, dans chaque cycle, un apprenant est confronté à l’utilisation d’un nombre de mots de vocabulaires et de caractères chinois mandarin bien définis qui seront comptés comme suit :

  • 120 à 250 caractères chinois mandarin et vocabulaires à assimiler dans le niveau débutant
  • 1200 à 2500 caractères chinois mandarin et vocabulaires à assimiler dans le niveau moyen et
  • 4000 à 5000 caractères chinois mandarin et vocabulaires à assimiler dans le niveau final ou niveau avancé

Par ailleurs, les apprenants inscrits pourront être :

  • Des natifs ou des étrangers de genre masculin ou féminin
  • Des enfants, des jeunes, des adultes ou des personnes âgées
  • Des personnes de toutes catégories socio-professionnelles
  • Des personnes de tout statut matrimonial
  • Des personnes de toute opinion politique

Tout ce public est intégré dans l’inscription à la langue chinoise mandarin, par ailleurs, ils pourront être définis comme :

  • Débutants
  • Faux débutants
  • Intermédiaires
  • Avancés ou professionnels

Et pourront, à chaque réussite posséder l’un des diplômes de HSK développés en tant que Hanyu SHuippin Kaoshi, diplômes de renommée à travers le monde entier. Par logique, nous aurons alors 6 diplômes qui seront :

  • Le HSK 1, issu du niveau 1
  • Le HSK 2, issu du niveau 2
  • Le HSK 3, issu du niveau 3
  • Le HSK 4, issu du niveau 4
  • Le HSK 5, issu du niveau 5
  • Le HSK 6, issu du niveau 6

Seules les grandes écoles telles que Chinese Institute sont capables de délivrer ce genre  de certificat de qualité, et ces diplômes ne sont délivrés que grâce aux meilleurs professeurs, aux meilleurs instructeurs qui sont bien sûr, eux aussi trouvés dans ces grandes écoles. Etant des natifs de la Chine elle-même, ces professeurs pourront davantage valoriser la Chine et donner à l’apprenant la motivation nécessaire pour exceller dans e domaine linguistique chinois mandarin.

Le chinois mandarin dans les épreuves du baccalauréat

 

APPRENDRE LE CHINOIS

La deuxième langue vivante aux épreuves du baccalauréat fait partie des matières les plus importantes pour favoriser les notes, et en gros augmenter la moyenne générale. Parfois la deuxième langue vivante est facultative mais la plupart du temps elle est obligatoire car sert de sauvetage aux autres matières non sues si cette dernière est trouvée en bonne note. Dans le cadre de l’éducation, le chinois mandarin peut se retrouver en deuxième position, c’est-à-dire en deuxième langue vivante. Cela fut décidé après la progression inhabituelle de la Chine qui par la suite fut devenue puissance mondiale. Dans d’autres cas, même si la Chine n’est pas reconnue puissance dans d’autres pays, elle se place tout de même au deuxième rang car cette matière est très facile à apprendre. Le chinois mandarin fait partie des matières les plus pratiques à apprendre car utilise des méthodes d’application et de maitrise très avancées, ainsi chaque apprenant aura la possibilité de s’étendre sur les sujets types de la matière et favoriser sa connaissance dans les meilleures conditions. Non seulement pour le chinois mandarin c’est un succès, mais avec le programme l’apprenant aura également le temps de réviser les autres matières. Sachons par ailleurs que pour espérer avoir un succès mémorable en la matière, les élèves doivent fournir beaucoup d’efforts, être assidus à chaque cours,  posséder les qualités requises pour une bonne application, c’est-à-dire avoir du courage, de la volonté, de la persévérance et surtout une réflexion dynamique. Le triomphe des épreuves au baccalauréat est toujours accompagné d’un minimum de conscience. Sans quoi, l’apprenant ne pourra ni avancer sur le chinois mandarin, ni sur les autres matières qui nécessitent encore plus de travail.

En tant que deuxième langue vivante, le chinois mandarin  est une grande source de réconfort. Avoir cette matière dans le choix des matières littéraires enlève un poids énorme de la conscience d’un apprenant. Cette matière est très accessible et peut s’acquérir qu’importe soit le niveau de l’apprenant. Pour avancer plus vite, il nécessitera par ailleurs à l’intéressé de posséder les meilleurs atouts pour réussir. Non seulement il aura connu la langue, mais il sera également initié à la Chine et à ses richesses. L’avantage est alors double, et pour le futur, l’intéressé pourra intégrer le secteur qu’il désire en langue chinoise mandarin. Les horizons, entreprises et carnet d’adresses chinois auront alors raisons de lui et l’apprenant, lui, ne verra que des points positifs quant à son utilisation de la communication chinoise mandarin.

Le domaine moyen dans la communication chinoise

APPRENDRE LE CHINOIS

Apprendre le chinois mandarin est aujourd’hui très à la mode. Non seulement la matière est tendance, mais en plus, elle est très bien instruite et enseignée. Les professeurs sont des professionnels en la matière et sont d’avance diplômés par les autorités chinoises elles-mêmes. La Chine dispose alors d‘enseignants qualifiés et entièrement entrainés dans le domaine. Ces derniers formeront de très bons étudiants, qui, à leurs tours, feront la fierté de la Chine.

Le passage d’un apprenant du niveau débutant vers le niveau moyen ou intermédiaire est souvent difficile et radical. En effet, plusieurs personnes se loupent dans les examens pendant le parcours intermédiaire car n’arrivent pas à suivre. Ce cas est souvent trouvé lorsqu’un apprenant ou les apprenants en question intègrent un établissement en manque de reconnaissance nationale ou internationale. Bien sûr, le cas est assez rare, mais il n’est pas inévitable. Quoi qu’il en soit, les bonnes écoles existent toujours, et souvent, elles sont accompagnées de professionnels concernant l’enseignement et la divulgation d’informations linguistiques chinoises. Chinese Institute par exemple fait partie des meilleures écoles du monde. Ces types d’entités sont entièrement officiels et délivrent les diplômes reconnus dans tous les pays du monde. Internationalement, les certificats tels que le HSK sont très valeureux, et les établissements comme celui cité le possèdent. En tout cas, ces diplômes de qualité ne sont donnés  et mérités qu’avec l’aide des professeurs qualifiés. Les apprenants du stade intermédiaire ont la chance de posséder ces certificats, mais bien sûr, il faudra être entièrement compétent et assurer la réussite de ce niveau, qui est le tout premier niveau à intégrer avant la deuxième partie qui ouvrira la porte au stade avancé.

Dans le stade moyen, le programme sera très chargé et les exercices oraux comme écrits seront en multitude, surtout si le langage n’est pas assimilé à temps. De nombreuses méthodes d’enseignement sont d’ailleurs mises en place pour permettre aux apprenants de comprendre rapidement la langue. Non seulement la compréhension sera importante, mais l’assimilation et la mémorisation seront également à prévoir. D’ailleurs, c’est à ce moment que les professeurs entrent en jeu. De plus, il existe des supports pédagogiques très avancés divulgués par ces experts qualifiés. Les apprenants de ce stade ne pourront que s’améliorer et avec des efforts et de l’assiduité passer rapidement au stade suivant. Le niveau intermédiaire est assez complexe à intégrer mais avec les bons atouts, tous les inscrits peuvent se permettre la réussite dans leurs exploits.