Réussir son premier pas avec l’examen chinois HSK1

APPRENDRE LE CHINOIS

Le HSK est un examen organisé et habilité par le ministère d’éducation Chinois. Il s’agit d’une évaluation de compétence en chinois pour des apprentis étrangers. Il met beaucoup plus en valeur l’utilisation de la langue chinoise dans le cadre international avec la place que tienne la Chine dans ce cadre là. En comportant 5 niveau différent allant du débutant jusqu’au performant, l’examen est ouvert à tout ceux qui ont pris la peine de suivre une formation en chinois. Pour ceux qui viennent de débuter, l’examen chinois HSK1 constitue le premier examen à passer.

 

Obtenir un premier diplôme avec le passage à l’examen chinois HSK1

Bien que la langue chinoise soit réputée comme étant une langue difficile à apprendre, le système adopté dans son apprentissage présente le contraire. Avec les études par niveau, l’apprentissage se fait de manière progressive ce qui facilite largement l’accès à la compétence parfaite de cette langue. C’est évident car le chinois est une langue qui s’apprend avec le temps. Une fois qu’on maîtrise le chinois élémentaire, rien n’empêche un apprenti de devenir locuteur compétent en chinois quelque temps après avec quelques efforts individuelles. C’est là que les éléments de base en chinois sont mise en valeur à travers les programmes d’études pour les débutants. Une fois qu’on a acquis quelques notions à l’issue d’une formation, on peut s’inscrire pour passer un examen chinois HSK1.

C’est le premier test à passer en tant qu’apprenti en chinois, et le diplôme obtenu à son issu aura une reconnaissance internationale. Avec  les motivations que cela nécessite, cela constituera un grand pas en avant vers la maîtrise parfaite de cette langue. Une fois qu’on arrive à franchir cette première ligne, la porte de la connaissance s’ouvre grandement pour une nouvelle aventure culturelle et linguistique. Avec le passage de cet examen, on s’offre l’opportunité de continuer avec l’étude et on trouve surtout la passion de l’apprendre. Même si la connaissance obtenue s’avère être insuffisante, c’est déjà quelque chose comparé à rien.

 

Les objectifs à atteindre dans un examen chinois HSK1

Comme l’examen chinois HSK 1 est l’examen qui se trouve au plus bas de l’échelle, il reste le plus s facile à réussir. Ainsi, on ne demande à l’apprenti que de maîtriser 150 mots chinois, les plus courants. Quelques notions de grammaires sont aussi requises mais de façon très simplifiée. Ainsi, le candidat n’aura qu’à s’efforcer de faire un maximum de pratique pour passer cette première étape. Avec une méthode de travail bien organisé et aussi une bonne dose de motivation, aucun obstacle ne peut constituer un entrave pour l’obtention de ce diplôme.

 

La langue chinoise en LV2

APPRENDRE LE CHINOIS

La LV2 est la langue vivante la plus simple parmi les 3 types de langue vivante rencontrés dans les établissements scolaires. Elle est surtout optée pour les faibles en la matière, notamment les élèves qui choisissent la série scientifique, technique, ou technologique. Cependant, elle reste également optée pour les élèves littéraires qui présentent des faiblesses dans la langue chinoise, mais qui n’ignorent pas que la langue chinoise est une langue presque internationale qui s’applique déjà dans les 4 coins du monde. Par ailleurs, la LV2 représente une langue qui apporte un intérêt sur les connaissances de l’élève, basées sur de simples applications de base de la langue chinoise. C’est un niveau de langue représenté par des applications facultatives écrites, où l’élève devra quand même assurer la compréhension en sachant manipuler la langue dans une méthode simple mais efficace. Il existe des types d’exercices à appliquer pour le niveau du collège, et celui du lycée, mais le choix restera dépendant du résultat aux examens scolaires déterminés dès le début de l’année en cours.

— Applications à effectuer en LV2

La langue chinoise en LV2 appelle les élèves à comprendre la généralité de la langue, permettant de mettre en valeur la langue chinoise avant tout, dans une compréhension simple, efficace, pourtant complète. Le programme de la langue chinoise en LV2 étant déterminé par des applications très simples et très courantes, l’importance des applications sera basée sur l’écriture correcte des mots et des caractères chinois, permettant une assimilation simple des mots chinois. Les examens scolaires sont obligatoires, tandis que les examens officiels restent facultatifs, cependant, ils sont bénéfiques au brevet national des collèges et au bac,  car les notes favorables au-dessus de la moyenne permettront d’élever les notes générales de l’élève. La régularité de la grammaire chinoise, de la conjugaison qui nécessite des exercices de répétition, et la facilité de construire des phrases constituent la meilleure traduction de l’assimilation de la langue chinoise en LV2. L’élève sera obligé de connaître les formes de la langue chinoise à travers la qualité de la phrase, ce qui demande des exercices d’applications conformes à l’apprentissage de la langue chinoise. La connaissance des mots selon le synonyme ou contraire est favorable au programme de la langue chinoise en LV2, permettant à l’élève de créer facilement une rédaction ou un résumé d’un texte donné, matière d’ailleurs très active dans la notation effectuée.

Le chinois mandarin en tant que langue de base

APPRENDRE LE CHINOIS

Appliquer le chinois mandarin en tant que langue de base définit une importance linguistique au niveau de la connaissance de l’apprenant du chinois mandarin. La langue de base est appliquée en Chine et dans les pays qui accueillent le chinois mandarin, comme une langue maternelle, ou une langue qui apporte un plus au pays même. Le chinois mandarin en tant que langue de base apporte des intérêts bénéfiques à l’apprenant, comme le style de la mise en pratique de la langue qui contribue à un avenir grandiose, permettant d’apporter pour plus tard un avenir brillant dans le niveau du chinois mandarin par rapport à un domaine professionnel. Le chinois mandarin est une langue qui permet de mettre en valeur le style et les caractéristiques de la langue, à travers des applications qui permettent d’enrichir les connaissances à découvrir ou approfondir celles qui sont déjà acquises.

— Programme pour le chinois mandarin de base

Pour intégrer et apprendre le chinois mandarin en tant que langue de base, il est important de savoir les bases de la langue, notamment toutes les activités principales des chinois liées à la connaissance des habitudes linguistiques, qui enrichissent le niveau intellectuel de l’apprenant. Le chinois mandarin en tant que langue de base comprend les exercices d’applications tournant autour de l’apprentissage des mots de vocabulaire chinois, avant tout, relatifs à la vie quotidienne des chinois, apportant la facilité de s’exprimer en chinois avec des chinois. La langue de base signifie que le chinois mandarin sera appliqué durant le courant de la journée, c’est pourquoi les mots courants sont les mots primordiaux à apprendre et à manipuler dans diverses circonstances. La connaissance des mots de base permettront de mener l’apprenant à écrire les caractères chinois équivalents, étant donné que l’assimilation des caractères reste également obligatoire dans l’étude du chinois mandarin en tant que langue de base. L’usage du dictionnaire est indispensable, étant donné que chaque mot doit être assimilé dans son écriture, dans sa signification, dans son analyse, tout en découvrant le ou les mots synonymes et les mots contraires. La connaissance des mots du chinois mandarin en tant que langue de base enrichit le nombre de mots appris,  où l’assimilation générale agrandira les connaissances détaillées de la langue, notamment en matière d’orthographe, d’assimilation grammaticale, de la formulation des phrases, détaillées selon le niveau de l’intéressé en apprentissage.