La présentation des cours de chinois dans le monde

 

APPRENDRE LE CHINOIS

Le chinois mandarin est une matière très appliquée aujourd’hui. De nombreux établissements, de nombreuses organisations ou groupe utilisent le langage car il provient de la Chine, pays où le développement économique et culturel est très avancé. La Chine connait une grande expansion au niveau social budgétaire et professionnel ; c’est donc pour cette raison que des multitudes de personnes veulent intégrer le cadre chinois. Le langage s’éparpille  à peu près partout dans le monde, et nous découvrons la langue sous diverses formes. La plupart de ses propriétés s’affichent dans le système éducatif et  chaque programme scolaire peut alors être intégré du langage chinois mandarin. En ce qui concerne la profession, secteur plus important, nous découvrons la Chine à travers les formations, les spécialités et divers autres domaines professionnels. Sachons tout de même que dans la matière linguistique chinoise, il existe des catégories dans lesquelles les apprenants sont induits afin de préserver une bonne organisation de l’enseignement linguistique chinois mandarin. Dans la plupart des cas, et suivant les normes internationales, il existe 3 stades ou 3 cycles et 6 niveaux de la langue chinoise comptant ;

  • Le niveau 1 ou première partie du stade débutant, comptant l’insertion de plus de 120 mots de vocabulaires et dessins de caractères chinois mandarin
  • Le niveau 2, ou seconde partie du stade débutant, comptant l’insertion de plus de 500 mots de vocabulaires et dessins de caractères chinois mandarin
  • Le niveau 3, ou première partie du stade intermédiaire, comptant l’insertion de plus de 1200 mots de vocabulaires et dessins de caractères chinois mandarin
  • Le niveau 4, ou seconde partie du stade intermédiaire, comptant l’insertion de plus de 2500 mots de vocabulaires et dessins de caractères chinois mandarin
  • Le niveau 5, ou première partie du stade avancé, comptant l’insertion de plus de 4000 mots de vocabulaires et dessins de caractères chinois mandarin
  • Le niveau 6 ou seconde partie du stade avancé, comptant l’insertion de plus de 5000 mots de vocabulaires et dessins de caractères chinois mandarin

Chaque inscrit peut être défini comme apprenant débutant, grands ou faux débutants, personnes du niveau moyen, ou personnes avancées dans le domaine de la culture chinoise.  Le programme variera selon les préférences et l‘inspiration des professeurs, par ailleurs, sachons que ces derniers sont qualifiés et diplômés au plus haut degré, ce qui fait que les apprenants pourront toujours réussir leurs exploits dans la langue s’ils restent concentrés et assidus.

 

La généralité sur le HSK 3

 

APPRENDRE LE CHINOIS

Le HSK 3 ou troisième diplôme déliré en langue chinoise mandarin est le troisième stade à passer avant la certification officielle intermédiaire.  En rappel, et pour mieux nous situer, sachons qu’il existe 6 niveaux de la langue chinoise mandarin :

  • Le niveau 1 de la langue chinoise mandarin, ou premier niveau de la langue chinoise mandarin, disposant l’élève ou l‘apprenant d’un diplôme de HSK appelé le Hanyu Shuippin Kaoshi niveau 1 – partie 1 débutante
  • Le niveau 2 de la langue chinoise mandarin, ou deuxième niveau de la langue chinoise mandarin, disposant l’élève ou l’apprenant d’un diplôme de HSK appelé le Hanyu Shuippin Kaoshi niveau 2 – partie 2 débutante
  • Le niveau 3 de la langue chinoise mandarin, ou troisième niveau de la langue chinoise mandarin, disposant l’élève ou l‘apprenant d’un diplôme de HSK appelé le Hanyu Shuippin Kaoshi niveau 3 – partie 1 moyenne
  • Le niveau 4 de la langue chinoise mandarin, ou quatrième niveau de la langue chinoise mandarin, disposant l’élève ou l’apprenant d’un diplôme de HSK appelé le Hanyu Shuippin Kaoshi niveau 4 – partie 2 moyenne
  • Le niveau 5 de la langue chinoise mandarin, ou cinquième niveau de la langue chinoise mandarin, disposant l’élève ou l‘apprenant d’un diplôme de HSK appelé le Hanyu Shuippin Kaoshi niveau 5 – partie 1 avancée
  • Le niveau 6 de la langue chinoise mandarin, ou sixième niveau de la langue chinoise mandarin, disposant l’élève ou l’apprenant d’un diplôme de HSK appelé le Hanyu Shuippin Kaoshi niveau 6 – partie 2 avancée

Ces six niveaux distincts permettent à l’apprenant un parcours riche et expérimenté semé de diverses situations dont l’apprenant apprendra à faire face. Quoi qu’il en soit, avant la certification officielle, ou certification du niveau 6, un élève doit entièrement être prêt à se surpasser et à posséder tous les diplômes du HSK en passant par le HSK du niveau 3. En effet, ce HSK est celui le plus difficile à passer car le stade est intermédiaire et comporte plusieurs parties complexes de la langue chinoise mandarin, que ce soit en oral, mais également à l’écrit. Ce niveau comporte les thèmes les plus difficiles à comprendre en chinois mandarin et à trait avec la vie professionnelle et la vie générale de  tous. En tout cas, sachez que le niveau intègre l’assimilation et l’application exacte de plus de 2000 mots de vocabulaires chinois et dessins de caractères ajoutés. Sinon, après l’assimilation de ce niveau, l’obtention du HSK 3, tout sera plus facile d’intégration.

 

Le chinois en première langue vivante à l’école.

 

APPRENDRE LE CHINOIS

La première langue vivante est définie comme la plus importante des matières littéraires au baccalauréat. Avec ce rang, l’apprenant doit alors assurer sa moyenne et définir ses possibilités de réussite par l’apport de cours ajoutés à son programme journalier. La plupart du temps, avant les épreuves du baccalauréat, les apprenants sont toujours en manque de confiance et ont peur de ces examens. Avec certaines matières, il est probable d’être stressé, mais avec d’autres bien connues comme le chinois mandarin par exemple, l’apprenant peut tout de même souffler un peu. Bien sûr les exceptions existent et ces derniers doivent impérativement maitriser le domaine avant qu’il ne soit trop tard. E revenant sur le sujet du chinois mandarin, nous dirons que cette matière est la mieux enseignée et la mieux transmise du monde. Nous avons vu plusieurs étudiants réussir aux tests de langue chinoise ; et nous en comptons peu qui échouent. En effet, la qualité des notes provient directement de l qualité de l’enseignement. Qui plus est, les professeurs destinés à instruire et éduquer ces élèves sont qualifiés et ont été d’avance diplômés dans le domaine. Etant professionnels en la matière, ils ont alors pu intégrer les différentes écoles du monde et enseigner la presque totalité des bacheliers actuels.

De nos jours, le chinois mandarin fait partie des choix de l’apprenant dans les matières littéraires. La langue est alors définie comme première langue vivante, deuxième langue vivante ou troisième langue vivante selon l’importance que l’étudiant y accorde, ou selon le rang que lui donne un établissement scolaire. Il agit alors dans les grands examens d’Etat et se fait apprendre par diverses manières. Il est évident de prendre des cours de langue chinoise avant les examens, mais pour ceux qui sont vraiment faibles, il est important de prendre des cours de soutien scolaire, en même temps que ses cours normaux à l’école. Si l’apprenant a peu de temps, il peut toujours suivre le programme accéléré ou intensif, selon ses possibilités. En tout cas, l’important est d’obtenir des informations de qualité, et surtout les meilleures techniques d’utilisation orale et écrite de la langue. par ailleurs, les apprenants doivent être confirmés avancés avant les épreuves, ou au moins pouvoir suivre le programme comme tous les autres étudiants. Le chinois mandarin au premier rang est très souvent un bon choix car grâce à cette matière, l’apprenant pourra améliorer ses compétences personnelles et en même temps réussir les examens du baccalauréat avec succès.