Examen bac chinois mandarin LV3 Paris

APPRENDRE LE CHINOIS

Réussir le baccalauréat nécessite divers préparations durant toute l’année scolaire vu que celui est une   étape que tous étudiants doivent passer avant de pouvoir affranchir le seuil de l’université pour que l’on puisse se préparer à la vie professionnelle. Toutes les matières à composer aux Bac doivent être bien maitrisé si l’on veut réussir, aucune matière ne doit être délaissée surtout les langues vivantes. Les notes obtenues en langues vivantes contribuent à la totale de note finale définissant la réussite ou non, alors il faut bien sélectionner les langues à composer durant cette épreuve. A paris, les lycées offrent dès le début de l’année aux élèves du terminal une liste de toutes langues étrangères à choisir pour l’examen du Bac. Les lycéens Parisiens admirent le chinois mandarin, face à l’augmentation sans cesse de la popularité et de la notoriété de la chine sur le plan économique et culturel, beaucoup d’entre eux choisissent le chinois mandarin comme langue vivante 3 au Bac. Choisir cette langue comme LV3 nécessite une grande concentration et beaucoup de préparation dès le premier cours.

Passer un examen Bac chinois mandarin Paris, langue vivante 3

L’examen chinois mandarin langue vivante 3 est une épreuve principalement orale. Alors, la maitrise de l’écriture n’est pas très importante mais il faut se concentrer surtout sur l’expression orale, les tons, aussi les vocabulaires et les points de grammaires à maitriser. L’examen oral se présente par un texte et des questionnaires tournant autour du quotidien des chinois. L’élève essayera de lire, de comprendre et d’en extraire oralement tout ce qu’il a saisi du texte concernant son sujet à évaluer.

Au Bac, l’élève est attendu à maitriser aux moins 350 caractères chinois. Concernant la grammaire, pour réussir sans crainte l’examen Bac chinois mandarin langue vivante 3 Paris, les verbes de directions ainsi que les suffixes utilisés dans les verbes qui sont des indicatifs de durée doivent être connu. Pour la phonétique, un entrainement est indispensable pour pouvoir produire les tons de la langue chinoise, maitriser les initiales aspirées et les finales nasalisées  vu que l’épreuve soit effectuée à l’orale.

Il est à préciser que lors du Bac le chinois mandarin est une matière facultative en tant que LV3. Cela ne veut pas dire qu’elle ne contribue pas à la réussite, au contraire, elle augmente les chances de réussir puisque les points obtenus après  l’évaluation au-dessus de la moyenne sont additionnés à la totale de note finale.

SOURCES

http://www.chineselearningcenter.com/learn_chinese/learn_chinese_online_lessons_speak_1.shtml

http://www.sinosplice.com/learn-chinese

 

 

Chinois mandarin HSK2

APPRENDRE LE CHINOIS

Le chinois mandarin et le HSK 2

Le HSK est le deuxième diplôme décerné à tout apprenant confirmé après le diplôme du HSK 1. Ces deux diplômes sont par ailleurs liés par un même point, celui qui les établi en tant que diplômes du niveau débutant. En effet, dans l’apprentissage du chinois mandarin, il existe 3 stades dont 2 niveaux chacun. Pour le HSK 1 ou le HSK 2, il s’agira des diplômes du niveau débutant, de la première et deuxième partie. Ces deux parties validées, l’apprenant en question pourra enfin intégrer le domaine actif et intéressant du stade intermédiaire ou moyen. Par ailleurs, il devra avoir assimilé depuis, plus de 300 mots de vocabulaires et 300 caractères japonais. En précision, le nombre de caractères et mots de vocabulaires seront déduis comme suit à travers tous les niveaux du chinois mandarin :

  • 120 à 150 mots de vocabulaires donc 150 caractères chinois mandarin au niveau 1, niveau débutant, première partie du chinois mandarin
  • 200 à 300 mots de vocabulaires donc 300 caractères chinois mandarin au niveau 2, niveau débutant, deuxième partie du chinois mandarin
  • 900 à 1200 mots de vocabulaires donc 1200 caractères chinois mandarin au niveau 3, niveau intermédiaire, première partie du chinois mandarin
  • 2000 à 3000 mots de vocabulaires donc 3000 caractères chinois mandarin au niveau 4, niveau intermédiaire, deuxième partie du chinois mandarin
  • 3500 à 4000 mots de vocabulaires donc 4000 caractères chinois mandarin au niveau 5, niveau avancé, première partie du chinois mandarin
  • 4500 à plus de 5000 mots de vocabulaires donc 5000 caractères chinois mandarin au niveau 6, niveau avancé, deuxième partie du chinois mandarin

Les diplômes à préparer à travers les 6 niveaux du chinois mandarin seront alors logiquement :

  • Le diplôme du HSK 1
  • Le diplôme du HSK 2
  • Le diplôme du HSK 3
  • Le diplôme du HSK 4
  • Le diplôme du HSK 5
  • Le diplôme du HSK 6

Chaque diplôme sera supporté par ces mots de vocabulaires et caractères, validés lors des épreuves officielles distinguant chaque apprenant.

Le HSK 2 sera un diplôme très valorisant ouvrant les portes de l’apprenant au HSK 3, et donc l’intégration du programme du niveau moyen, où les cours seront complets et enrichissants, permettant d’accentuer la maitrise de la langue et de commencer à traiter les diverses situations issues de la vie en général.

SOURCES

http://www.forumosa.com/taiwan/viewforum.php?f=40

http://www.learnchineseeveryday.com/about/

Cours de langue chinoise du niveau avancé

APPRENDRE LE CHINOIS

Le niveau avancé de la langue chinoise détermine une connaissance déjà acquise de la langue chinoise, donc le professeur n’éprouvera pas trop de difficultés à enseigner l’apprenant à ce niveau. Généralement, le niveau avancé est un niveau qui n’a plus besoin de cours, mais il existe des raisons particulières qui expliquent la pratique des cours.

Il est utile de savoir que l’apprenant au niveau avancé peut être un enfant dans des cas très rares quand même, par contre les adolescents et les adultes ont des possibilités de connaissances élevées en langue chinoise. L’existence des cours favorise un perfectionnement de la langue chinoise, et apporte à l’apprenant plus de compréhension face à la langue et à son milieu. Ainsi, le niveau avancé de la langue chinoise ne consiste plus à enseigner la langue, mais plutôt à la perfectionner pour montrer un autre chemin du succès à l’apprenant.

Les mots de vocabulaire, les caractères chinois, et la grammaire ne doivent donc plus présenter de « faille » si l’on peut dire à l’application de la langue chinoise. Les fautes d’orthographe sont à éviter, ce qui constitue une importance dans le savoir de l’apprenant. D’autre part, celui-ci doit également connaître les différents termes chinois selon les circonstances, ce qui prouve ainsi sa réussite à apprendre la langue chinoise. Les cours de langue chinoise du niveau avancé permettent donc d’intégrer l’apprenant dans plusieurs domaines rencontrés dans la vie sociale des chinois, et dans celle de tout individu relié à la vie quotidienne des chinois.

Les cours se composeront donc de plusieurs thèmes très diversifiés, avec  plusieurs applications pratiques, notamment sur terrain, selon la circonstance de l’approfondissement. En outre, l’apprenant du niveau avancé doit déjà posséder plusieurs expériences, notamment en matière de communication, et surtout de profession. Les cours seront accélérés, avec plusieurs exercices d’application représentés sous forme de stage, selon la demande de l’apprenant, et selon les conditions de cours existantes.

L’apprenant du niveau avancé est déterminé dans ses études, et doit être compétent lors des différentes activités présentées par le professeur. L’apprenant effectue donc ses recherches de manière pratique, donc il effectue la plupart du temps des déplacements selon le type de recherches ou d’activités qu’il exerce. Ici donc, les cours s’effectuent sur terrain, et peu s’appliquent à domicile ou en salle. Le coût des cours est forfaitaire, en raison des activités pratiques exercées durant l’approfondissement.

SOURCES

http://linguaholic.com/general-discussion/?PHPSESSID=707bd92132ef59ed335b4a602620cdf7

http://www.learnchineseez.com/lessons/mandarin/