Apprendre le chinois ne se limite pas à la simple connaissance du mandarin. Dans cette partie "La Chine aujourd'hui" l'équipe Chinese Institute vous présente des articles sur l'actualité, la culture, l'éducation ou encore des partages d'expérience liés à la Chine.
3
Mots de vocabulaire chinois HSK

APPRENDRE LE CHINOIS

Les mots de vocabulaire chinois sont caractérisés par une méthode d’apprentissage qui dépend de plusieurs circonstances, avec une valorisation de la langue chinoise, selon le niveau de l’apprenant. Ils nécessitent un niveau d’apprentissage à gérer et surtout à passer car le HSK est un certificat de valeur internationale qui possède son importance dans le domaine de l’étude. En effet, seuls ceux qui ont des connaissances de la langue chinoise peuvent s’approprier ce certificat, et l’exigence est de favoriser un certain niveau de la langue avant de pouvoir intégrer le HSK. Les mots de vocabulaire au HSK possèdent un nombre déjà inclus dans le programme à assimiler, et convient à tout apprenant qui possède une forte volonté d’apprendre, vu que l’apprentissage de la langue chinoise générale reste déjà difficile à comprendre.

— Caractéristiques du  vocabulaire chinois au HSK

Le HSK ou Hanyu Shuiping Kaoshi est un certificat démontrant la valeur de l’apprenant, mais exige un haut niveau de compréhension de la langue chinoise générale. Nous savons que les mots de vocabulaire chinois sont tirés d’un langage courant, mais au HSK, le niveau de connaissances des mots de vocabulaire est plus élevé. Il sera nécessaire de parfaire l’assimilation générale avant d’intégrer une assimilation particulière. Les mots de vocabulaire au HSK sont déterminés par un programme que l’apprenant doit assurer, surtout qu’il aura l’obligation de connaître dans une perfection assurée, car il doit assumer son apprentissage avant de pouvoir passer à un niveau plus élevé du HSK. Les mots de vocabulaire chinois au HSK sont  déterminés comme suit :

. Le HSK1 qui comprend 150 mots de vocabulaire et implique des applications écrites sur la compréhension et l’expression des mots.

. Le HSK 2 avec 300 mots de vocabulaire, incluant des applications orales et écrites sur la compréhension et l’expression du vocabulaire chinois.

. Le HSK 3  incluant 600 mots de vocabulaire chinois à travers des applications orales et écrites sur la compréhension et l’expression du vocabulaire chinois.

Le HSK4  comprenant 1200 mots de vocabulaire chinois, il comprend  des applications orales et écrites sur la compréhension et l’expression du vocabulaire chinois.

. Le HSK 5 avec 2400 mots de vocabulaire chinois, intégrant  des applications orales et écrites sur la compréhension et l’expression du vocabulaire chinois.

. Le HSK 6 qui sera le niveau final qui doit assurer 5000 mots de vocabulaire chinois, en oral comme en écrit.

.  SOURCES

http://www.chine-informations.com/forum/learn-chinese-gratuit-appel-aux-bloggeurs_2855.html

http://www.echinacities.com/expat-corner/Where-to-Learn-Chinese-University-vs-Private-Language-Center

chinois
Apprentissage de la langue chinoise en tant que langue vivante

APPRENDRE LE CHINOIS

La langue vivante est une langue qui permet de connaître la langue, soit dans les détails, soit dans des conditions élémentaires, mais c’est un choix que l’élève se fixe. En effet, le choix d’une langue vivante se détermine avant tout par les connaissances de l’apprenant, avant qu’il ne détermine vraiment ce choix. Par contre, la langue vivante permet de découvrir et de connaître une langue, ce qui sera ici la langue chinoise. Le choix sera représenté sous différents angles, et s’effectueront par rapport aux connaissances de l’apprenant.

— Quels sont les différents types de langue vivante

Nous distinguons généralement 3 types de langue vivante :

. La langue vivante 1 ou LV1, qui est la 1ère langue choisie et appliquée après la langue de base. Elle possède des conditions d’apprentissage qui démontrent que la langue chinoise sera appliquée à partir de la 6ème, et obligatoire, donc elle sera exécutée avec un programme qui concerne toute la base et les connaissances générales de la langue chinoise. La compréhension de la langue, son expression à travers les lois grammaticales et orthographiques, son écriture à travers les mots de vocabulaire, les caractères et l’étude des chiffres, qui comptent tous beaucoup dans l’apprentissage de la langue chinoise. Les applications restent cependant théoriques, mais le programme stagne sur des exercices complets.

. La langue vivante 2 ou LV2, qui est une langue facultative, mais qui reste bénéfique pour l’élève car il avantage les notes perçues, surtout dans les examens officiels. Elle est basée sur de simples applications de la langue chinoise, et reste également dans le domaine théorique. L’élève pourra ainsi rattraper ses notes grâce à l’existence de la LV2 dans le cas où des difficultés se sont présentées lors des examens officiels.

. La langue vivante 3 ou LV3 qui est une langue plus ou moins déterminée par des applications de la langue chinoise basée sur des connaissances élémentaires, incluant le domaine oral et écrit. C’est une matière qui ne s’applique qu’en 2nde, ce qui signifie que le programme équivalent est un programme plus ou moins difficile, car la théorie et la pratique font partie du programme. Par contre, seule l’application la mieux notée permettra un rajout positif aux notes de la langue chinoise, mais également aux notes générales d’examen, assurant ainsi la montée des notes même si la LV3 n’est pas obligatoire.

SOURCES

http://www.openforum.com.au/content/job-without-age

http://www.livethelanguage.cn/learn-chinese-beijing/

APPRENDRE LE CHINOIS
Cours de langue chinoise pour les débutants

APPRENDRE LE CHINOIS

L’apprentissage de la langue chinoise reste un apprentissage difficile, surtout pour les étrangers, il arrive même que les apprenants n’ont retenu aucune assimilation de la langue. Par conséquent, il sera important que l’apprenant prenne des cours de langue chinoise pour mieux se rapprocher de la langue, et en permettre ainsi une meilleure vision qui lui apportera plus de motivation. Les cours de langue chinoise qui sont impliqués dans l’apprentissage de la langue détiennent un programme tiré de l’étude même de la langue, et en apporter ainsi plus d’éclaircissement sur la langue.

Les cours de langue chinoise sont adaptés aux enfants, aux adolescents et aux adultes, et sont regroupés selon un niveau défini par les capacités d’intégration de chacun. Sinon, les apprenants sont départagés selon le niveau d’assimilation et selon leur catégorie d’âge.

— Regroupement des cours

Le niveau débutant est un niveau qui concerne ceux qui n’ont jamais eu affaire à la langue chinoise, ou ceux qui ne possèdent que peu de connaissances sur la langue chinoise. L’enfant, comme l’adulte peut être placé dans la catégorie des débutants, et le programme est composé selon cette variation d’âge. Il est nécessaire de savoir que la prise de cours est une activité qui permet de renforcer la matière à effectuer, donc les cours de langue chinoise permettent de renforcer la langue qui n’est sans doute pas assimilée dans l’étude normale de la langue. En dehors des horaires scolaires, les cours permettent de revoir dans l’immédiat les applications qui ont peut-être été vues le jour même. Ils s’effectuent à domicile, ou en salle, ou encore en ligne. Ce dernier est considéré comme un cours par correspondant mais à travers des recherches personnelles, tandis que les cours par correspondance qui sont renforcés par des documents sont des applications plus avantageuses. Le niveau débutant garde un programme encore facile, qui doit cependant réussir la compréhension de la langue chinoise dans le domaine oral et écrit, limité à des connaissances courantes retrouvées dans la vie quotidienne. Il en est de même pour les caractères chinois, qui, rappelons-le, restent relatifs aux mots de vocabulaire chinois. L’utilisation des divers dictionnaires est essentielle, et rapproche l’apprenant à l’apprentissage. L’assimilation des mots chinois renforce également les connaissances sur la vie quotidienne et générale des chinois, constituant la base de connaissances du débutant. Les cours réussissent lorsque les débutants passent au niveau supérieur.

SOURCES

http://studymorechinese.com/profiles/blog/list

http://www.chineselearnonline.com/course-outline/

chinois
Apprentissage des mots de vocabulaire chinois au niveau universitaire

APPRENDRE LE CHINOIS

Le niveau universitaire est un niveau déjà élevé qui a permis d’agrandir les connaissances de l’élève à l’enseignement général, et donc les connaissances qu’il aura cumulées durant le cycle secondaire. Nous pouvons dire qu’au niveau universitaire, les connaissances de l’étudiant seront à un niveau élevé qui apportera plus de découvertes du chinois mandarin liées aux différentes expériences qu’il aura passées. Nous pouvons aussi en tirer la conclusion qu’à ce niveau, nous ne parlons plus d’apprentissage mais d’approfondissement de la langue qui fera de l’étudiant le maître de ses études même. Il existe plusieurs types d’approfondissement du chinois mandarin en études supérieures, qui  détermine à la fois le niveau de l’étudiant, ainsi que ses capacités d’expression et de compréhension, qu’il s’agisse d’oral ou d’écrit. Les capacités proviennent avant tout des connaissances liées aux études de chacun, et sont appliquées chaque jour. Les mots ne sont plus limités, car à ce niveau, il sera plus important que l’étudiant ajoute encore plus de connaissances à ses découvertes. Les sujets seront très diversifiés, et impliquent que l’étudiant devra faire face à toute activité relative aux mots de vocabulaire chinois. Comme chaque étudiant possède sa filière personnelle, il sera important que toute assimilation au niveau des mots de vocabulaire soit complète, et que tout mot soit assimilé selon sa signification, son écriture et sa compréhension.

— Etablissement par filière

L’approfondissement des mots de vocabulaire en chinois mandarin est effectué à partir de la filière de l’étudiant. Nous pouvons remarquer la filière qui s’adapte aux littéraires, et celle qui regroupe les scientifiques. Il est vrai que la filière littéraire engage un peu plus la forme d’études du chinois mandarin, car en tant que littéraire, l’étudiant aura le devoir d’assimiler selon ses compétences, et qu’il devra démontrer ces compétences à partir de ses connaissances acquises et vécues. Cependant, la filière scientifique inclut dans la plupart des cas une langue, comme le chinois mandarin qui peut faire partie du monde de l’étudiant. Par conséquent, le chinois mandarin constituera une matière qui favorise la communication, car quelle que soit donc le choix de l’étudiant, il aura toujours besoin de communiquer à travers une langue d’une part, et d’autre part, il a toujours besoin de se ressourcer en langue pour s’intégrer dans un monde étranger. Les mots de vocabulaire seront donc associés à d’importantes expériences pour l’étudiant en chinois mandarin.

SOURCES

http://www.openforum.com.au/content/job-without-age

http://web.extension.illinois.edu/china/sanda.cfm

chinois
Apprentissage des mots de vocabulaire chinois au niveau du HSK

APPRENDRE LE CHINOIS

Le HSK ou Hanyu Shuiping Kaoshi est un certificat d’aptitude de la langue chinoise qui démontre que l’apprenant est apte à s’exprimer et à comprendre le chinois mandarin, quel que soit le contexte qui s’y relie. Il engage des apprenants qui possèdent quand même des connaissances de la langue, ainsi que des expériences qui traduisent le niveau ainsi obtenu. De plus, c’est un certificat reconnu internationalement, qui nécessite  des connaissances solides et efficaces pour se permettre d’intégrer un milieu nouveau différent de la généralité des études du chinois mandarin. L’apprentissage du chinois mandarin en HSK possède à peu près 6 niveaux qui doivent être assimilés, aussi bien les uns que les autres, et qui vont du niveau le plus facile vers le niveau le plus compliqué. Le passage des niveaux est obligatoire, et chaque niveau sera évalué à partir d’un test qui permettra le passage au niveau supérieur. L’apprentissage du HSK exige des connaissances anticipées du chinois mandarin, c’est-à-dire que l’apprenant aura déjà auparavant effectué des cours de chinois mandarin, ou des études relatives à la langue, qui seront nécessaires au HSK.

— Détermination du HSK par niveau

L’apprentissage du HSK s’effectue par niveau, et il sera obligatoire de passer par tous les niveaux pour assurer sa réussite. L’apprenant passera par le niveau 1 et atteindra le niveau final qui est le niveau 6.

. Le niveau 1 du HSK est déterminé par l’ensemble de mots de vocabulaire chinois et des caractères qui  y correspondent, avec 150 mots de vocabulaire. Dans l’ensemble, le nombre des caractères chinois dépassera un peu plus celui des mots de vocabulaire en raison du nombre de caractères souvent supérieur à celui des mots. Ce niveau 1 renforce les applications écrites uniquement.

. Le niveau 2 du HSK comprend 300 mots de vocabulaire  renfermant des applications orales et écrites basées sur la compréhension et l’expression du chinois mandarin en oral comme en écrit.

. Le niveau 3 du HSK comporte 600 mots de vocabulaire donnant référence aux applications orales et écrites, en compréhension comme en expression.

. Le niveau 4 du HSK regroupe un ensemble de 1200 mots de vocabulaire chinois, avec comme base la compréhension et l’expression écrites et orales du chinois mandarin.

. Le niveau 5 du HSK comprend 2400 mots et le niveau 6 à 5000 mots compris et exprimés théoriquement et oralement.

SOURCES

http://cltv.hellomandarin.com/chinese/language/

http://english.hanban.org/article/2010-11/22/content_195590.htm

chinois
Mots de vocabulaire chinois au HSK1

APPRENDRE LE CHINOIS

L’apprenant qui effectue le HSK1 sera celui qui nécessite des connaissances avant de pouvoir effectuer l’étude en question. Nous savons que le HSK ou Hanyu Shuiping Kaoshi est un certificat d’aptitude en langue chinoise qui a une valeur internationale, et par conséquent, il sera obligatoire que l’apprenant possède des connaissances préliminaires qui permettent de facilement l’aider lors de la mise en pratique de l’intégration au HSK. Cette condition a été posée pour permettre à l’apprenant de mieux suivre les divers cours relatifs au HSK, et ce, dès le niveau 1.

— Caractéristiques des mots de vocabulaire chinois au HSK1

L’étude des mots de vocabulaire est effectuée par catégorie surtout pour le HSK, car c’est un certificat qui doit assurer la réussite de l’apprenant. Seuls ceux qui possèdent des capacités supérieures au niveau élémentaire et général, sont admis à effectuer ce type d’études. Seront donc concernés les universitaires et les professionnels en particulier, qui possèdent déjà des connaissances de la langue chinoise. En ce qui concerne les mots de vocabulaire au HSK1, il est prévu que l’apprenant doit suivre un programme déterminé par le Ministère relatif à ce type d’enseignement, avec des conditions que l’apprenant doit d’ailleurs accepter. Le vocabulaire chinois au HSK compte 150 mots qui doivent être sus par cœur en fin d’étude du HSK1. Ainsi, l’apprenant aura déjà des connaissances de base de la langue chinoise pour faciliter son intégration, et pour permettre d’assurer une fin de session positive. Les connaissances de base sont tirées d’un langage courant que l’apprenant assimile, ensuite approfondi au fur et à mesure que le niveau du HSK s’élève. Le programme du vocabulaire chinois à ce niveau 1 du HSK comprend uniquement des applications écrites, ceci dans le but d’apporter à l’apprenant une formation qui le stabilise sur l’écriture chinoise  comprenant à la fois ces mots de vocabulaire, mais aussi les caractères chinois que l’apprenant doit également approfondir. Par conséquent, il sera utile d’effectuer beaucoup de lecture, dans différents domaines, qui renforce l’étude du HSK, mais aussi les connaissances de l’apprenant, et ses capacités à valoriser de plus en plus la langue chinoise. Les applications écrites sont donc basées sur la compréhension de la langue chinoise, mais aussi l’expression, où l’écoute, et l’élocution comptent beaucoup pour pouvoir assurer la réussite des applications écrites.  Par ailleurs, les applications écrites seront intensifiées et restent la base du HSK1.

SOURCES

http://cltv.hellomandarin.com/chinese/language/

http://asia.huji.ac.il/en/links/1596

APPRENDRE LE CHINOIS
Apprentissage de la langue chinoise de base

APPRENDRE LE CHINOIS

La langue chinoise considérée comme la langue de base est une langue qui reflète la connaissance générale de la langue basée sur le langage courant chinois. Il sera important de connaître un langage courant, surtout dans le milieu où l’on vit, que soyons des étrangers ou des natifs. La langue courante est considérée comme la langue maternelle, donc appliquée au quotidien, et surtout en effectuant le moins de fautes possibles. L’apprentissage de la langue chinoise est constitué d’applications orales et écrites que le professeur doit réussir à transmettre à ses apprenants. C’est une étude qui concerne toute personne capable d’évoluer, et surtout intéressée à apprendre la langue chinoise. Pour une langue de base, l’apprentissage doit figurer au 1er plan d’études, étant donné que les applications seront concentrées au maximum, et réussies à un niveau élevé. L’apprentissage de la langue chinoise de base est indispensable, quelles que soient les circonstances, car elle détermine une importance capitale dans le domaine de la langue même.

— Programme de l’apprentissage de la langue de base

La langue chinoise est une langue qui s’applique déjà dans plusieurs pays étrangers, signifiant qu’elle est devenue une langue connue et appliquée qui s’est rendue importante d’elle-même. Le professeur doit par ailleurs assurer son apprentissage car la langue chinoise reste une langue étrangère aux yeux des apprenants étrangers. Pour réussir l’apprentissage de base, il sera essentiel avant tout d’appliquer le langage courant. Les apprenants résidant en Chine ont la chance de parvenir à ces exercices, tandis que ceux qui vivent dans leurs pays respectifs doivent renforcer l’apprentissage à partir d’exercices plus intensifs. Le langage courant permettra de parvenir à l’apprentissage de la langue dans le domaine écrit, c’est-à-dire le renfort des mots de vocabulaire, la grammaire, et l’expression orale comme écrite. L’apprenant doit assurer l’utilisation exacte des mots qui permettent par la suite l’entrée dans l’application des caractères chinois. Il sera nécessaire d’effectuer beaucoup de lecture, mais aussi assurer les fautes de dictée pour un langage courant sans erreurs orales ou écrites. La langue de base est considérée comme la langue principale, et les différents programmes relatifs à la capacité de s’exprimer en chinois font partie de la réussite de l’apprenant. L’apprentissage de la langue chinoise en tant que langue de base ne peut pas d’étendre éternellement, elle sera renforcée au fur et à mesure que les applications au quotidien s’amplifient.

SOURCES

http://www.chinese-forums.com/index.php?/forum/2-learning-chinese/

http://www.visualmandarin.com/tools/dictionary/

Menu Title